Derniers commentaires reçus :
de FrédéricLN :
Bonjour, je découvre ce billet et ce mignon photomontage avec 3 ans de retard, m ... suite
de Arthur :
Le blog a rouvert mais il ne s'y passe rien ???? J'ai compris que le blog avait ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Marcel :
Vous cherchez du mal où il n'y en a pas, Triton. Sur le journal municipal, on a ... suite
de triton :
www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/09/04/31006-20150904ARTFIG00401-boualem-sansal- ... suite
de triton :
En effet, cette dame est tout à fait setimable et parait sympathique. Son vêteme ... suite
de Marcel :
Désolée, Triton, ce n'est pas un voile islamique mais un simple turban. Cela ne ... suite
 
 
 
 

Ajouter un commentaire sur l'article 2051

Lundi 21 Septembre 2020

J'ai du respect pour l'histoire et les valeurs qui ont fondé le radicalisme en France. Très longtemps, il fut solidement ancré à Gauche avant de connaitre une perte d'influence majeure et des divisions qui l'ont conduit aujourd'hui à une fragmentation entre les radicaux-UMP et le PRG associé à la gauche.
Dans notre département, l'implantation des radicaux de Gauche reste limitée notamment depuis la perte de la Mairie de Saint-Leu-la-Forêt en 2001. Ils participent à plusieurs exécutifs municipaux de gauche et depuis quelques jours un néo-radical de gauche siège au conseil général. Alain Leikine a choisi de rejoindre le PRG et son adhésion met fin à une polémique déjà datée. Hier, membre du groupe PS et apparentés, il le demeure évidemment. Au delà, nos formations politiques vivent leur vie, elles échangent et préparent l'alternance nécessaire en 2012. Sur le plan départemental, les choses sont simples aujourd'hui. Le conseil fédéral du PS a validé une première série de cantons ouverts à la candidature en interne aux militants socialistes. Ils se prononceront sur le nom de leurs candidats. Quant aux autres cantons, ils feront partie de la deuxième vague.
 
Votre prénom ou pseudo  * 
Votre email  * (confidentiel) 
Votre ville  * 
Votre commentaire :
Recopiez le code ci-dessous:
Champ obligatoire

Selon l'artcle 34 de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit, contactez .
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez. Votre adresse IP (3.237.94.109) sera archivée.