Derniers commentaires reçus :
de Arthur :
Le blog a rouvert mais il ne s'y passe rien ???? J'ai compris que le blog avait ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Marcel :
Vous cherchez du mal où il n'y en a pas, Triton. Sur le journal municipal, on a ... suite
de triton :
www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/09/04/31006-20150904ARTFIG00401-boualem-sansal- ... suite
de triton :
En effet, cette dame est tout à fait setimable et parait sympathique. Son vêteme ... suite
de Marcel :
Désolée, Triton, ce n'est pas un voile islamique mais un simple turban. Cela ne ... suite
de francais :
argenteuillais préparez vous a recevoir votre quotta de migrants et musulman de ... suite
 
 
 
 

Ajouter un commentaire sur l'article 4766

Vendredi 28 Avril 2017

Ce week-end, le chantier de réhabilitation de l'abbaye Notre-Dame, à Argenteuil, s'est retrouvé ouvert à tous, laissant ossements et sepultures sans protection. Face aux critiques de l'élu d'opposition UMP Xavier Péricat, concernant la surveillance des lieux, la ville affirme qu'il y a eu « effraction » et qu'une société de gardiennage est bien employée pour effectuer « des visites régulières du chantier ».

L'affaire a fait grand bruit dans les rangs de l'opposition de droite de la ville d'Argenteuil. Le portail à l'entrée du chantier de réhabilitation de l'abbaye Notre-Dame, dans le centre-ville d'Argenteuil, s'est retrouvé ouvert, permettant aux passants d'y accéder. Problème, de nombreux ossements provenant de sépultures présentes sur le site étaient alors laissés à la vue de tous. Inadmissible pour Xavier Péricat, qui s’interroge : « Comment se fait-il que l’appel d’offres n’ait pas prévu une surveillance 24 heures sur 24 des lieux pendant la durée du chantier ? » De son côté, la municipalité socialiste se défend. Il y a bien une société de gardiennage chargée de surveiller les lieux. « C'est elle qui vérifie la fermeture du chantier le soir », précise la mairie, qui assure que le prestataire effectue « des visites régulières ». « C'est elle qui a constaté l'effraction. La police a été prévenue », ajoute-t-elle.

 
Votre prénom ou pseudo  * 
Votre email  * (confidentiel) 
Votre ville  * 
Votre commentaire :
Recopiez le code ci-dessous:
Champ obligatoire

Selon l'artcle 34 de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit, contactez .
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez. Votre adresse IP (54.81.230.32) sera archivée.