Derniers commentaires reçus :
de FrédéricLN :
Bonjour, je découvre ce billet et ce mignon photomontage avec 3 ans de retard, m ... suite
de Arthur :
Le blog a rouvert mais il ne s'y passe rien ???? J'ai compris que le blog avait ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Marcel :
Vous cherchez du mal où il n'y en a pas, Triton. Sur le journal municipal, on a ... suite
de triton :
www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/09/04/31006-20150904ARTFIG00401-boualem-sansal- ... suite
de triton :
En effet, cette dame est tout à fait setimable et parait sympathique. Son vêteme ... suite
de Marcel :
Désolée, Triton, ce n'est pas un voile islamique mais un simple turban. Cela ne ... suite
 
 
 
 

Ajouter un commentaire sur l'article 4818

Mardi 04 Août 2020

Michel Sapin a visité hier l’école de la deuxième chance d’Argenteuil. L’établissement affiche un taux de réussite au-dessus de la moyenne.
Argenteuil, hier. Michel Sapin (cravate bleue), ministre du Travail, accompagné notamment du maire (PS), Philippe Doucet (à gauche), et de Jean-Christophe Poulet, directeur des E2C Val-d’Oise (4e en partant de la gauche) a rencontré des jeunes décrocheurs. Ici, Anouar qui voudrait devenir éducateur sportif.
Chaque année, 800 élèves de moins de 16 ans désertent les bancs de l’école à Argenteuil. « Un chiffre qui reste stable mais à un niveau élevé », regrette Philippe Doucet, député-maire (PS) et président de l’agglomération Argenteuil-Bezons. Alors sur ce territoire, l’école de la deuxième chance (E2C), ouverte en mai 2009, a toute son importance.

Hier matin, le ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social, Michel Sapin, accompagné notamment du nouveau sous-préfet d’Argenteuil, Yves Rousset, s’est d’ailleurs rendu sur ce site où sont passés 1200 jeunes en cinq ans. Ici, le taux de sortie positive des stagiaires — comme ils sont appelés — est de 75%. « C’est supérieur à la moyenne nationale, qui est de 60%, et régionale, de 64% », précise Jean-Christophe Poulet, directeur des E2C Val-d’Oise, comprenant, outre celui d’Argenteuil, deux autres sites à Cergy et Sarcelles (et une antenne à Montigny-lès-Cormeilles). « C’est une école qui fonctionne bien », réagit le ministre, invité par Philippe Doucet.

.../...

 
Votre prénom ou pseudo  * 
Votre email  * (confidentiel) 
Votre ville  * 
Votre commentaire :
Recopiez le code ci-dessous:
Champ obligatoire

Selon l'artcle 34 de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit, contactez .
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez. Votre adresse IP (18.204.55.168) sera archivée.