Derniers commentaires reçus :
de FrédéricLN :
Bonjour, je découvre ce billet et ce mignon photomontage avec 3 ans de retard, m ... suite
de Arthur :
Le blog a rouvert mais il ne s'y passe rien ???? J'ai compris que le blog avait ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Marcel :
Vous cherchez du mal où il n'y en a pas, Triton. Sur le journal municipal, on a ... suite
de triton :
www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/09/04/31006-20150904ARTFIG00401-boualem-sansal- ... suite
de triton :
En effet, cette dame est tout à fait setimable et parait sympathique. Son vêteme ... suite
de Marcel :
Désolée, Triton, ce n'est pas un voile islamique mais un simple turban. Cela ne ... suite
 
 
 
 

Ajouter un commentaire sur l'article 4855

Mardi 24 Octobre 2017

Un homme de 24 ans a été condamné à 5 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un libraire d'Argenteuil, dans le Val-d'Oise, parce qu'il avait mis en vitrine des numéros de Charlie Hebdo sur l'islam, a-t-on appris ce mercredi de source judiciaire et du Parisien.
Le parquet avait requis mardi 6 à 8 mois de prison ferme contre cet homme, déjà condamné par ailleurs pour une affaire de drogue et qui a nié les faits, remontant à juillet.
Le libraire de la cité du Val-d'Argent Sud à Argenteuil avait été menacé par des jeunes se réclamant de l'islam, qui lui avaient demandé de retirer deux numéros de Charlie Hebdo de sa vitrine.

« L'obscurantisme et à la voyoucratie »

Le premier était un hors-série intitulé « La vie de Mahomet » et l'autre était le numéro de la semaine, consacré à une fusillade survenue lors de manifestations favorables à l'ex-président Mohamed Morsi, en Egypte. Il était titré « le Coran, c'est de la merde », ajoutant, dans un cadre jaune, en-dessous, « ça n'arrête pas les balles ».
« Je ne cherche à offenser personne, je me suis retrouvé confronté à l'obscurantisme et à la voyoucratie », avait assuré le libraire, installé depuis 2005 dans le quartier et qui racontait placer régulièrement Charlie Hebdo en vitrine, au même titre que d'autres journaux.
Le directeur de Charlie Hebdo, Charb, lui avait apporté son soutien. Le siège de l'hebdomadaire satirique avait fait l'objet d'un incendie volontaire en novembre 2011, après la publication des caricatures de Mahomet dans un numéro rebaptisé Charia Hebdo.

 
Votre prénom ou pseudo  * 
Votre email  * (confidentiel) 
Votre ville  * 
Votre commentaire :
Recopiez le code ci-dessous:
Champ obligatoire

Selon l'artcle 34 de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit, contactez .
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez. Votre adresse IP (54.81.131.189) sera archivée.