Derniers commentaires reçus :
de FrédéricLN :
Bonjour, je découvre ce billet et ce mignon photomontage avec 3 ans de retard, m ... suite
de Arthur :
Le blog a rouvert mais il ne s'y passe rien ???? J'ai compris que le blog avait ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Marcel :
Vous cherchez du mal où il n'y en a pas, Triton. Sur le journal municipal, on a ... suite
de triton :
www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/09/04/31006-20150904ARTFIG00401-boualem-sansal- ... suite
de triton :
En effet, cette dame est tout à fait setimable et parait sympathique. Son vêteme ... suite
de Marcel :
Désolée, Triton, ce n'est pas un voile islamique mais un simple turban. Cela ne ... suite
 
 
 
 

Ajouter un commentaire sur l'article 5103

Mardi 04 Août 2020

Lors des derniers vœux de la mandature, le Député maire d'Argenteuil a prononcé un discours à la tonalité républicaine, malheureusement démentie par des actes pendant 6 ans.
S'il a échappé à l'auto-promotion de son bilan, il avait fait précéder son intervention d'un petit film de propagande où la mise en scène électoraliste était bien présente.
Il ne suffit pas de saluer les élus de l'opposition (une grande première!) pour recevoir un brevet républicain. Les élus de l'opposition ne demandent pas de salutations protocolaires (c'est la moindre des choses), mais plutôt un respect de leur fonction, qui commandait par exemple l'organisation régulière de conseils municipaux, où ils puissent exprimer librement leurs idées. C'est aussi répondre à leurs questions autrement que par des moqueries ou des inexactitudes insupportables.
L'entendre se proclamer "maire de tous les Argenteuillais", c'est une réalité légale, mais ce n'est certainement pas la réalité vécue et perçue par la population.
L'entendre vanter la laïcité, quand on a constaté ses manquements multiples à cette valeur, c'est pour le moins étonnant.
Quant a la Fraternité, cette valeur de la République qu'il préfère, je laisse chacun libre d'apprécier la pertinence de voir notre député maire se l'attribuer.
Cette cérémonie de vœux (et toutes les autres) m'inspire aussi d'autres réflexions sur un plan plus général. Je suis très réservé sur le maintien de l'organisation des ces couteuses cérémonies de vœux en période de crise, et cela est valable, me semble t il pour toutes les collectivités territoriales , quelles qu'elles soient. J'assume !
Je suis amené, au titre de mon mandat électif de conseiller général notamment, à participer à nombre d'entre elles. J'essaie d'y répondre positivement par respect pour ceux qui m'y invitent (et aussi quelquefois par amitié). Je me pose la question de leur bien fondé. Il y a des traditions de vœux qui sont utiles et agréables, d'autres répondent davantage à des habitudes que l'on ose pas supprimer. A un moment où l'on remet en cause bien des choses, celle-ci me parait devoir être examinée avec objectivité...et avant l'année prochaine.

 
Votre prénom ou pseudo  * 
Votre email  * (confidentiel) 
Votre ville  * 
Votre commentaire :
Recopiez le code ci-dessous:
Champ obligatoire

Selon l'artcle 34 de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit, contactez .
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez. Votre adresse IP (18.204.55.168) sera archivée.