Derniers commentaires reçus :
de FrédéricLN :
Bonjour, je découvre ce billet et ce mignon photomontage avec 3 ans de retard, m ... suite
de Arthur :
Le blog a rouvert mais il ne s'y passe rien ???? J'ai compris que le blog avait ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Marcel :
Vous cherchez du mal où il n'y en a pas, Triton. Sur le journal municipal, on a ... suite
de triton :
www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/09/04/31006-20150904ARTFIG00401-boualem-sansal- ... suite
de triton :
En effet, cette dame est tout à fait setimable et parait sympathique. Son vêteme ... suite
de Marcel :
Désolée, Triton, ce n'est pas un voile islamique mais un simple turban. Cela ne ... suite
 
 
 
 

Ajouter un commentaire sur l'article 5230

Mercredi 16 Août 2017

Le logement social est à la fois un élément indispensable qui devrait être accessible à tous les citoyens, mais aussi un formidable levier économique pour relancer  l’activité du bâtiment et créer ainsi des milliers d’emplois.
Pour permettre à tous d’y accéder malgré les pertes de pouvoir d’achat liées à l'augmentation de la TVA, des frais de santé, des transports,… il faudra à minima revaloriser les Aides au Logement (APL) et réduire de façon significative les augmentations de loyers.
Le Président d'AB-Habitat, M. Philippe DOUCET, a décidé d'imposer une nouvelle augmentation des loyers en 2014 de 1,5% qui s'ajoute à la décision du gouvernement de ne pas revaloriser les aides au logement au 1er janvier. De son côté, M. Georges Mothron, Président de Val d'Oise Habitat ne fait pas mieux puisqu’il  a décidé d'imposer une hausse des loyers de 2%. Cette situation engendre de nouvelles difficultés pour les locataires afin de payer leur loyer.
affiche gaspillagesD’autres choix peuvent être faits. Aussi, les personnels d'AB-Habitat avec la C.G.T. dénoncent également les nombreux gaspillages humains et financiers réalisés par M. Philippe Doucet au détriment des locataires. En voici quelques exemples : l'utilisation de l'argent des locataires pour financer l'aménagement des commerces et les ristournes faites sur leurs loyers, l'augmentation de la vacance des logements qui fait perdre plus de 3 millions d'euros à l'Office, le clientélisme et les emplois de complaisance inutiles,.... Sans ces gaspillages, il y aurait la possibilité d'éviter les augmentations de loyers et améliorer les travaux d'entretien dans les cités.
Les personnels d’AB-Habitat ont conscience de l’importance de leurs missions au service des locataires et du formidable outil que représente l’Office – même si nous sommes perfectibles - pour les locataires et nos collectivités. Mais ils ont aussi besoin d’être reconnus, considérés pour rendre un service de qualité.
Agissons donc ensemble pour la défense d'un véritable service public du logement pour l'accès au droit au logement de qualité et abordable pour tous.

 
Votre prénom ou pseudo  * 
Votre email  * (confidentiel) 
Votre ville  * 
Votre commentaire :
Recopiez le code ci-dessous:
Champ obligatoire

Selon l'artcle 34 de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit, contactez .
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez. Votre adresse IP (54.156.37.123) sera archivée.