Derniers commentaires reçus :
de Arthur :
Le blog a rouvert mais il ne s'y passe rien ???? J'ai compris que le blog avait ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Marcel :
Vous cherchez du mal où il n'y en a pas, Triton. Sur le journal municipal, on a ... suite
de triton :
www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/09/04/31006-20150904ARTFIG00401-boualem-sansal- ... suite
de triton :
En effet, cette dame est tout à fait setimable et parait sympathique. Son vêteme ... suite
de Marcel :
Désolée, Triton, ce n'est pas un voile islamique mais un simple turban. Cela ne ... suite
de francais :
argenteuillais préparez vous a recevoir votre quotta de migrants et musulman de ... suite
 
 
 
 

Ajouter un commentaire sur l'article 5635

Samedi 29 Avril 2017

Abdellah Boudour en a marre qu’on lui parle de l’anniversaire des émeutes. Entre une « dictée des cités » et une action sociale sponsorisée par Mac Tyer, il imagine le futur à Argenteuil (95).

Sevran (93) et Argenteuil (95) – Ca commence comme un épisode de Pascal le grand frère. Les épaules d’Abdellah Boudour tanguent à mesure qu’il s’approche de trois ados longilignes. Au quartier des Beaudottes à Sevran, dans un terrain vague, les garçons s’essaient à la muscu’ sur une structure métallique. « Alors, ça fait des tractions les gars ? On regardera vos copies pour voir si ça sert pour la dictée ». Abdellah, 29 ans, se retourne, grosses lunettes noires sur le nez. Il a la carrure du passionné de foot qui a progressivement délaissé les matchs dominicaux. Son maillot blanc est floqué FDM pour Force des mixités (link is external), le nom de son association.

 
Votre prénom ou pseudo  * 
Votre email  * (confidentiel) 
Votre ville  * 
Votre commentaire :
Recopiez le code ci-dessous:
Champ obligatoire

Selon l'artcle 34 de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit, contactez .
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez. Votre adresse IP (54.198.116.180) sera archivée.