Derniers commentaires reçus :
de FrédéricLN :
Bonjour, je découvre ce billet et ce mignon photomontage avec 3 ans de retard, m ... suite
de Arthur :
Le blog a rouvert mais il ne s'y passe rien ???? J'ai compris que le blog avait ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Marcel :
Vous cherchez du mal où il n'y en a pas, Triton. Sur le journal municipal, on a ... suite
de triton :
www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/09/04/31006-20150904ARTFIG00401-boualem-sansal- ... suite
de triton :
En effet, cette dame est tout à fait setimable et parait sympathique. Son vêteme ... suite
de Marcel :
Désolée, Triton, ce n'est pas un voile islamique mais un simple turban. Cela ne ... suite
 
 
 
 

Article N° 5369

27/04/2014
logo_blog_philippe_metezeau.pngCommémoration de la libération des camps : en hommage aux déportés
Source

Ce dimanche 27 avril, cérémonie du souvenir, commémoration de la libération des camps.
Une cérémonie émouvante, avec notamment le témoignage d'une fille de déporté, Madame Menichini-Blum, une lecture de textes et poèmes par Madame Lelaidier, et le « chant des partisans » interprété par Robert Valbon.
Devoir de mémoire, recueillement, mais aussi cri de colère.

Témoignage :

Le 31 juillet 1944, le convoi 77 est parti de Drancy. Ce fut la dernière déportation d’Aloïs Brunner.
1300 personnes ont été dirigées vers Auschwitz, dont plus de 300 enfants, il y avait même un bébé né à Drancy… 1300 personnes dans un seul train et des wagons plombés.
C’était il y a 70 ans.
Parmi eux, il y avait mon Père, ma Mère, arrêtés à Clermont-Ferrand, les 14 et 17 juin 1944, quelques jours après le débarquement du 6 juin.
Sur notre livret de famille, il est écrit à la main « Morts pour la France » face au nom de mes parents, et « adoptés par la Nation » face au nom de mon frère et du mien.
Mon père avait été mobilisé en 1939, et démobilisé en 1940, après avoir reçu une citation du Général de corps d’armée. Il était originaire d’un petit village près de Strasbourg, comme l’étaient mon grand-père, mon arrière-grand-père, mon bisaïeul et mon trisaïeul, décoré de la Médaille de Sainte-Hélène. J’ai même retrouvé un ancêtre enrôlé dans l’armée française sous la Première République et le Premier Empire, né le 21 fructidor an VII et chasseur au 24ème de ligne.
Alsaciens, bons Français, mais juifs….
Honneur leur soit rendu aujourd’hui, comme hier et demain. Devant ce monument où sont inscrits tous les noms des camps de déportation, comme il y a quelques jours, le 6 avril, devant la plaque témoignant de la rafle des enfants d’Izieu, près de la rue Paul-Vaillant Couturier. C’était le premier geste de la nouvelle municipalité, un geste fort, improvisé, mais combien louable.
Le racisme, sous toutes ses formes, n’a pas droit de cité à Argenteuil, ne l’oublions jamais.


[...]
Tags : Philippe Métézeau Cérémonies - Commémorations
Ajouter un commentaire

Commentaires