Derniers commentaires reçus :
de Arthur :
Le blog a rouvert mais il ne s'y passe rien ???? J'ai compris que le blog avait ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Marcel :
Vous cherchez du mal où il n'y en a pas, Triton. Sur le journal municipal, on a ... suite
de triton :
www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/09/04/31006-20150904ARTFIG00401-boualem-sansal- ... suite
de triton :
En effet, cette dame est tout à fait setimable et parait sympathique. Son vêteme ... suite
de Marcel :
Désolée, Triton, ce n'est pas un voile islamique mais un simple turban. Cela ne ... suite
de francais :
argenteuillais préparez vous a recevoir votre quotta de migrants et musulman de ... suite
 
 
 
 

Ajouter un commentaire sur l'article 5273

Vendredi 28 Avril 2017

Argenteuil : le maire dément tout « arrangement avec les urnes » !

MUNICIPALES 2014 – Dans son édition datée du 19 mars, Le Canard Enchaîné revient sur un contrôle de police de routine survenu le 4 février à Argenteuil (Val d'Oise) au cours duquel un individu aurait été arrêté avec 31 cartes électeurs et une carte du PS. Alors que l'hebdomadaire indique que le conducteur aurait obtenu par la suite un local de la part du maire PS sortant Philippe Doucet, ce dernier dément.
« Une tentative de mise sous pression à quelques jours des élections », une « manipulation politique »... Dans l'entourage de Philippe Doucet, maire PS sortant d'Argenteuil (Val d'Oise) et candidat à sa propre succession, les mots ne manquent pas pour qualifier les faits racontés dans les colonnes du Canard Enchaîné ce mercredi.
Dans son édition datée du 19 mars, l'hebdomadaire satirique revient sur le contrôle routier d'un certain Yacine survenu le 4 février dernier cité Champagne dans la commune du Val d'Oise. Lors de la fouille, les fonctionnaires de police découvrent sur le conducteur « 31 cartes électorales et une carte du PS ».
Des cartes, une salle, un bail
Appelé à se justifier sur ces nombreux documents, Yacine aurait alors dit les avoir collectés auprès de son entourage pour « montrer à la mairie » qu'ils sont « nombreux dans le quartier à voter afin d'améliorer leurs conditions de vie ». Le Palmipède précise que quelques jours après son arrestation, les cartes de Yacine auraient « payé », ce dernier étant en effet devenu depuis « titulaire d'un bail commercial dans la cité Champagne, droit alloué par l'office public d'HLM de la ville (AB-Habitat NDLR) présidé par Philippe Doucet ».
Entendus aux commissariats, les détenteurs des litigieuses cartes d'électeurs ont donné plusieurs versions. Pour les uns, Yacine voulait « convaincre le maire de donner un local aux jeunes du quartier ». Pour d'autres, « cette exhibition de cartes électorales devait permettre à Yacine d'obtenir un appartement ou un local grâce aux maires ».
Un timing calculé ?
Interrogé au sujet de ces « Petits arrangements avec les urnes » comme les appelle Le Canard Enchaîné, Philippe Doucet a démenti les faits qui lui étaient reprochés et précisé que contrairement à ce qu'écrivent nos confrères, il n'a jamais été contacté par les journalistes de l'hebdomadaire. « C'est une grosse manipulation politique, on ne leur a jamais demandé de ramener des cartes. On n'a pas besoin de ça, faisait savoir l'entourage de l'élu socialiste. Par ailleurs, Yacine n'est pas du tout au PS, en tout cas pas à Argenteuil ».
L'entourage de Philippe Doucet précise en outre que la famille de Yacine est bien connue dans la ville. « Son frère est un ancien employé municipal. En 2013 il a menacé physiquement et verbalement le maire PS. Il a d'ailleurs été condamné à 800 heures de travail d'intérêt général pour ces faits. Il est maintenant un soutien de Georges Mothron, notre rival UMP, tout le monde le sait » ajoutaient les proches du maire. Et d'ajouter: « A cinq jours du scrutin, on se demande bien à qui profite le crime ? »

 
Votre prénom ou pseudo  * 
Votre email  * (confidentiel) 
Votre ville  * 
Votre commentaire :
Recopiez le code ci-dessous:
Champ obligatoire

Selon l'artcle 34 de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit, contactez .
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez. Votre adresse IP (54.80.36.205) sera archivée.