Derniers commentaires reçus :
de FrédéricLN :
Bonjour, je découvre ce billet et ce mignon photomontage avec 3 ans de retard, m ... suite
de Arthur :
Le blog a rouvert mais il ne s'y passe rien ???? J'ai compris que le blog avait ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Marcel :
Vous cherchez du mal où il n'y en a pas, Triton. Sur le journal municipal, on a ... suite
de triton :
www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/09/04/31006-20150904ARTFIG00401-boualem-sansal- ... suite
de triton :
En effet, cette dame est tout à fait setimable et parait sympathique. Son vêteme ... suite
de Marcel :
Désolée, Triton, ce n'est pas un voile islamique mais un simple turban. Cela ne ... suite
 
 
 
 

Ajouter un commentaire sur l'article 5557

Mardi 27 Juin 2017

Un contrôle de gestion dans les municipalités

Tribune de Georges Mothron, maire d’Argenteuil

Publié le jeudi 19 mars à 10h08

 

Sans doute, aux yeux de certains de nos compatriotes, le nom d’Argenteuil, la commune dont je suis le premier magistrat depuis les dernières élections municipales, évoque-t-il quelques symboles d’une France «qui tombe», de la banlieue au mal être des quartiers. C’est oublier un peu trop vite qu’elle a été l’un des berceaux des peintres impressionnistes avec ses régates peintes par Renoir, la Seine représentée par Monet mais aussi une ville vinicole où des vignes séculaires existent toujours donnant chaque année une cuvée de vin blanc. Argenteuil est aussi le siège de quelques fleurons industriels, de Pioneer à Dassault ou Sagem en passant par General Motors France. Bref une réalité complexe dans une période qui ne l’est pas moins. Mais je dois ajouter en plus à ce tableau, le classement de notre ville dans le palmarès peu envié des cités les plus endettées de France. Triste record en effet que celui d’Argenteuil dont j’ai hérité voici un an : 300 millions d’euros de dettes pour une capacité de désendettement de plus de… 150 ans alors que les experts s’accordent à considérer que le seuil acceptable ne peut pas dépasser 10 ou 12 années ! Seule solution pour la municipalité que je dirige : un budget de guerre.

 
Votre prénom ou pseudo  * 
Votre email  * (confidentiel) 
Votre ville  * 
Votre commentaire :
Recopiez le code ci-dessous:
Champ obligatoire

Selon l'artcle 34 de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit, contactez .
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez. Votre adresse IP (107.22.61.99) sera archivée.