Derniers commentaires reçus :
de Arthur :
Le blog a rouvert mais il ne s'y passe rien ???? J'ai compris que le blog avait ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Marcel :
Vous cherchez du mal où il n'y en a pas, Triton. Sur le journal municipal, on a ... suite
de triton :
www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/09/04/31006-20150904ARTFIG00401-boualem-sansal- ... suite
de triton :
En effet, cette dame est tout à fait setimable et parait sympathique. Son vêteme ... suite
de Marcel :
Désolée, Triton, ce n'est pas un voile islamique mais un simple turban. Cela ne ... suite
de francais :
argenteuillais préparez vous a recevoir votre quotta de migrants et musulman de ... suite
 
 
 
 

Article N° 5662

16/08/2015
logo_leparisien.pngLe musée de Marines vous dévoile les secrets des vignobles franciliens
Source

Le musée qui vient d’ouvrir ses portes à Marines défend la mémoire d’un passé tellement révolu qu’on l’en aurait presque oublié… Connaissez-vous le chardonnay du Val-d’Oise ? Cette histoire n’est pourtant pas si ancienne. « La région parisienne était autrefois le plus grand vignoble de France », rappelle Henri Le Rouzic, président de l’Union Vigneronne, Vals d’Oise et de Seine (UVVOS).

Une ville comme Argenteuil, au XVIIIe siècle, comptait mille hectares de vignes sur 1 700 cultivés, le reste étant de l’asperge et de la figue. Le vin d’Argenteuil, très connu, était alors en concurrence avec un autre cru fameux, celui de Suresnes (Hauts-de-Seine). En créant le premier musée d’Ile-de-France (hors Paris) entièrement consacré à la viticulture, l’UVVOS a voulu raviver ce glorieux passé. « Les gens pensent que le raisin ici ne peut être bon car nous manquons de chaleur et de soleil », plaisante Henri Le Rouzic. « Mais ce n’est pas mieux en Alsace et en Champagne ! »


[...]
Argenteuil : sa réputation
Ajouter un commentaire | Voir les 6 commentaires

Commentaires

Le 16/08/2015 à 15:03:09 par Marcel à Argenteuil
Les vieux Argenteuillais (et les autres) voudraient savoir ce qu'est devenu le musée d'Argenteuil et où sont ses collections. Il y avait des évocations, des reproductions,des outils des vendanges de la ville. Où sont-ils ? Est-ce que quelqu'un peut éclairer ma lanterne ?
Commenter
Le 18/08/2015 à 17:23:16 par Argenteuil.Politique à Argenteuil
Renseignement pris, les collections du musées seraient stockées dans un entrepot protégé et à l'hygrométrie contrôlée, en attendant des jours meilleurs qui permettront d'envisager la réouverture du musée, après travaux
Commenter
Le 19/08/2015 à 09:22:40 par Germaine à Argenteuil
 Espérons que ces jours meilleurs seront rapides...
Pour ceux qui n'ont  pas eu la chance de voir les collections, cela vaut la peine.

 

Commenter
Le 19/08/2015 à 09:52:57 par Germaine à Argenteuil
 Espérons que ces jours meilleurs seront rapides...
Pour ceux qui n'ont  pas eu la chance de voir les collections, cela vaut la peIne.
C'est toute la mémoire d'Argenteuil qui est, et j''espère, sera dans le Musée.





 

Commenter
Le 30/08/2015 à 09:35:04 par triton à argenteuil
argenteuildutriton95.wordpress.com/2015/08/27/lhonneur-perdu-de-martine-rousseau/

sur cette affaire que le site n'a pas évoquée, je livre mes réflexions.

Commenter
Le 30/08/2015 à 16:59:48 par Marianne à Argenteuil
  Il ne m'appartient de juger Madame Rousseau. Facebook et les tweets sont spontanés et trop vite écrits. C'est le mauvais côté d'internet, cela va trop vite dans tous les domaines. Beaucoup d'émetteurs sont dépassés et reviennent sur leur position, voire effacent certains tweets. 
Madame Rousseau a sûrement été victime de ce travers, et à son poste, je comprends qu'elle soit sanctionnée.
Il faudrait que la prime de rentrée scolaire soit transformée en bons d'achats. Tant pour les fournitures scolaires, tant pour l'habillement. Cela éviterait la tentation d'acquérir d'autres choses qui n'ont rien à voir avec la rentrée des écoles. Mais apparemment, c'est trop difficile à mettre en place.
Cela me rappelle le livre de Christiane Rochefort, "les petits enfants du siècle", où il y a les enfants qui apportent en prime à leurs parents la machine à laver, la télévision, le réfrigérateur.
Livre cruel, comme l'est sûrement  la réflexion du Maire. Mais c'est incontestable, il faut que cette dame soit sanctionnée.



 

Commenter