Derniers commentaires reçus :
de FrédéricLN :
Bonjour, je découvre ce billet et ce mignon photomontage avec 3 ans de retard, m ... suite
de Arthur :
Le blog a rouvert mais il ne s'y passe rien ???? J'ai compris que le blog avait ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Marcel :
Vous cherchez du mal où il n'y en a pas, Triton. Sur le journal municipal, on a ... suite
de triton :
www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/09/04/31006-20150904ARTFIG00401-boualem-sansal- ... suite
de triton :
En effet, cette dame est tout à fait setimable et parait sympathique. Son vêteme ... suite
de Marcel :
Désolée, Triton, ce n'est pas un voile islamique mais un simple turban. Cela ne ... suite
 
 
 
 

Ajouter un commentaire sur l'article 4541

Lundi 21 Septembre 2020

Il se sent pris pour cible. Karim est quelque peu hésitant quand il raconte son histoire. « Je le vis mal », confie-t-il assis à une table d’un restaurant rapide à Argenteuil. Depuis deux ans et demi, il travaille au sein de l’office HLM Ab-Habitat (Ab-h), dans le service en charge de « la plomberie des logements, des travaux au sens large», explique-t-il, entouré de quelques collègues. « J’ai été mis à pied cinq jours à la suite d’un mail envoyé par un policier à ma direction », raconte le jeune homme de 28 ans, habitant d’Argenteuil. Dans ce courriel, le fonctionnaire stipule que Karim a été aperçu dans un véhicule d’Ab-h de deux places, « au sein de la cité Champagne […] à bord duquel sont montés deux individus : un côté passager et le second dans le compartiment marchandises arrière ». « J’ai l’impression d’être pisté, d’être surveillé, harcelé », soupire l’agent de l’office...
.../...

 
Votre prénom ou pseudo  * 
Votre email  * (confidentiel) 
Votre ville  * 
Votre commentaire :
Recopiez le code ci-dessous:
Champ obligatoire

Selon l'artcle 34 de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit, contactez .
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez. Votre adresse IP (3.237.94.109) sera archivée.