Derniers commentaires reçus :
de FrédéricLN :
Bonjour, je découvre ce billet et ce mignon photomontage avec 3 ans de retard, m ... suite
de Arthur :
Le blog a rouvert mais il ne s'y passe rien ???? J'ai compris que le blog avait ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Le blog a rouvert !! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Jimmy75 :
Youpi !! C'est une bonne nouvelle ! ... suite
de Marcel :
Vous cherchez du mal où il n'y en a pas, Triton. Sur le journal municipal, on a ... suite
de triton :
www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/09/04/31006-20150904ARTFIG00401-boualem-sansal- ... suite
de triton :
En effet, cette dame est tout à fait setimable et parait sympathique. Son vêteme ... suite
de Marcel :
Désolée, Triton, ce n'est pas un voile islamique mais un simple turban. Cela ne ... suite
 
 
 
 
 Vivre en paix les uns avec les autres   2022, berges de Seine & autres fantasmagories   AB Habitat - VO Habitat   ASSEDIC   Assemblée Nationale   Banquet des retraités   Centre Communal d'Action Sociale   Cérémonies - Commémorations   CG95 - Grand Pari[s] de l'Art Contemporain   Commerces   Communication et évènements "gratuits" : coût   Conflit Doucet-Lamdaoui   Conseil Communautaire (Agglomération)   Conseil Départemental   Conseil Municipal   Conseil National des Missions Locales   Conseil Régional   Cumul des mandats   Débats de société : « Mariage pour tous »   Démocratie locale   Ecole Alsacienne   Ecoles, Collèges et Lycées   Emploi   Faits Divers   Femmes et hommes politiques   Festivités   Figuier Blanc   Gestion des déchets, propreté   Gestion des SDF   Grand Paris   Hôpital   Identité Nationale, Roms, voile intégral et autres débats   Ils nous ont quitté - Deuil   Impôts, finances et fonction publique   Impressionnistes   Inaugurations   Indemnités élus   L'Agglomération Argenteuil Bezons   La Poste   Le numérique   Le parc des berges   Le sport   Locaux politiques   Logement - PLU - Densification   Manifestations   Nos Aînés   Nos Jeunes   Passeport biométrique   Personnel municipal   Petite enfance   Police Municipale   Pollution, nuisances, propreté   Religions   Rives de Seine   Santé   Sécurité   Sous-Préfecture   Thèmes   Travaux   Université   Viande Halal   Vie des partis politiques   Villes voisines   Zones Industrielles - Entreprises  

AMAJE

Vendredi 23 Juin 2017

Je ne comprends pas (si les chiffres sont vrais) que la municipalité précédente ait pu mettre en place une allocation qui serait de l'ordre de 10 à 12 000 € / an et par famille.
J'ai eu des enfants jeunes et les ai fait garder à domicile, par confort, mais mon confort n'a jamais été financé par ma commune et pour réduire les frais nous avions une garde partagée avec une autre famille.
D'autre part les déductions d'impôt pour ce type d'emploi sont déjà conséquentes, donc une aide, pourquoi pas, mais minimale.
Je serai curieux de savoir ce qu'il restait à la charge des familles après la réduction d'impôt et l'AMAJE !!!

Articles liés au thème : Emploi

« Précédent 1 2 Suivant »

Il y a 32 articles dans cette rubrique.
19/05/2015
logo_leparisien.pngArgenteuil veut décrocher le labo culinaire de l’épicier de luxe Hédiard
Source

Et si l’épicerie de luxe Hédiard installait son laboratoire de préparation alimentaire à Argenteuil ? La direction de cette prestigieuse maison culinaire visite actuellement des sites « dans l’axe Paris - Roissy », précise-t-elle, sans donner davantage de détails.

« Il est encore trop tôt pour donner des noms, nous sommes à un stade embryonnaire », insiste-t-on chez Hédiard. Selon nos informations, Argenteuil fait partie des villes en lice. Le choix de l’épicerie sera dévoilé « dans les mois à venir ».


[...]
Emploi
Ajouter un commentaire | Voir les 13 commentaires
06/02/2014
logo_leparisien.pngArgenteuil-Bezons au chevet de l'insertion par le travail
Source

L'agglomération Argenteuil-Bezons et l'association Nos quartiers ont des talents (NQT) signent aujourd'hui une convention de partenariat. Le but : soutenir l'insertion des jeunes du territoire dans le monde du travail. La mission de ce dispositif consiste à faire oublier les classes sociales et l'origine géographique des travailleurs pour lutter contre la discrimination à l'embauche et instaurer l'égalité des chances. Seront notamment présents Yazid Chir, président cofondateur de NQT, et Philippe Doucet, député-maire (PS) d'Argenteuil et président de l'agglomération.


[...]
Tags : Philippe Doucet Emploi
Ajouter un commentaire

05/01/2014
logo_blog_philippe_metezeau.pngEmploi : l'improvisation du maire sortant face au projet MOTHRON 2014.
Source

EMPLOI : L'IMPROVISATION au programme du maire sortant.

Après que « Mothron2014 » ait publié quelques éléments de son projet pour l'emploi des jeunes et developpé le concept de guichet unique et Maison des initiatives il y a une quinzaine de jours, on apprend aujourd'hui par Facebook que M. Doucet travaille lui aussi depuis 2 ans sur ce concept de « guichet unique » !!!
Je signale d'abord que l'intérêt du guichet unique n'est pas de les supprimer tous sauf un (comme Doucet le fait en détruisant tour a tour toutes les structures), mais de rassembler, rendre visibles et mettre en cohérence toutes énergies tournées vers l'emploi.
Si ce projet existe depuis 2 ans a la Mairie, je m'étonne qu'il n'ait jamais été évoqué et encore moins présenté ni au Conseil municipal, ni au conseil communautaire, ni au conseil d'administration de la mission locale Argenteuil-Bezons, ni aux comité de proximité, ni au conseil muncipal des jeunes, etc... Je m'étonne aussi qu'il n'y ait pas eu une seule ligne dans L'Argenteuillais, Le Mag, les lettres du Maire, le site web de la ville...
Cachotier, monsieur le Maire sortant ? Ou obligé d'improviser ?


[...]
Tags : Philippe Métézeau Municipales 2014 Emploi
Ajouter un commentaire | Voir les 12 commentaires

02/01/2014
logo_blog_philippe_metezeau.pngLes PME et le Conseil général ensemble pour lutter contre le chômage.
Source

APOLIT , un dispositif mis en place à l'initiative du Conseil général du Val d'Oise
et de ses partenaires. Le point de vue des PME.

Trois ans après son lancement, le projet APOLIT (Accompagnement des politiques d’insertion territoriales) a permis d'intégrer plus de 1 600 bénéficiaires du RSA âgés de 18 à 45 ans dans une dynamique d'insertion et de retour à l'emploi durable.
Près de 700 bénéficiaires entrés dans le plan d’action APOLIT ont pu être orientés vers un emploi ou un parcours de formation qualifiant et plus de 600 candidats ont également pu être orientés vers d'autres dispositifs d'insertion. Ce bilan positif repose notamment sur la complémentarité des deux partenaires, le Conseil général du Val d'Oise et AGEFOS PME Ile-de-France, ainsi que sur leur capacité à mobiliser d'autres acteurs de l'emploi.
Les points forts d’une approche structurée et ambitieuse
Cofinancé par le FPSPP, le Conseil général du Val d’Oise et AGEFOS PME Ile-de-France, le programme APOLIT est le résultat d’un partenariat public/privé innovant.
Il a été lancé sur quatre territoires du Val d’Oise : la Plaine de France, Le Vexin, les Rives de Seine, la Vallée de Montmorency.
L’objectif d’APOLIT consiste d’une part à atteindre un public difficile à sensibiliser pour les inscrire à nouveau dans un parcours d’accompagnement à l'élaboration d'un projet professionnel ouvrant vers une recherche d’emploi et si besoin vers une formation qualifiante dans une logique de réinsertion durable dans la vie active.
D’autre part, APOLIT vise à favoriser et développer le rapprochement entre le monde de l’entreprise et celui de l’insertion professionnelle en proposant à des bénéficiaires du RSA un accompagnement et une orientation vers des métiers porteurs via des recrutements en contrats classiques, en alternance et sur des nouveaux dispositifs (Emploi d'Avenir, Contrat de Génération).
APOLIT repose sur un plan d’actions simple en cinq phases :

- identifier, sensibiliser et mobiliser les candidats à l’emploi,
- cibler les compétences recherchées,
- construire une offre adaptée aux territoires,
- mobiliser et informer les entreprises des territoires ciblés,
- mettre en œuvre les parcours d’insertion répondant aux besoins des entreprises qui recrutent, notamment à travers la formation.

APOLIT permet des articulations multiples entre les politiques de l’emploi formation, les besoins des entreprises, l’expertise des acteurs de terrain et la force d’une pédagogie adaptée et bien ciblée.
Le projet permet de capitaliser sur l’expertise et le savoir-faire des acteurs œuvrant pour l’insertion et l’emploi.
AGEFOS PME Ile-de-France a ainsi initié un parcours professionnel adaptable à un public accompagné vers et dans l'emploi durable en fédérant tous les acteurs économiques et institutionnels d'un territoire.
Grâce à ces résultats positifs et à une approche structurée à modéliser, le projet d’accompagnement des personnes éloignées de l'emploi peut être étendu à d’autres départements après identification des recrutements dans des secteurs ou filières porteurs d'un territoire à cibler.
Il constitue un outil efficace dans l’approche de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences territoriale.


[...]
Tags : Philippe Métézeau Conseil Départemental Emploi
Ajouter un commentaire

28/12/2013
logo_blog_philippe_metezeau.pngL'emploi, toujours l'emploi. Au delà des discours...
Source

Il ne faut pas se réjouir que Hollande ait perdu son pari sur l'inversion de la courbe du chômage mais plutôt s'en inquiéter, et se battre partout.
A Argenteuil, pour Mothron2014 nous proposons des pistes d'action déjà rendues publiques,,mais que nous allons détailler et préciser dans les semaines qui viennent. Notre projet municipal, construit avec des jeunes, des chefs d'entreprises, des formateurs, des acteurs multiples, prend en compte cette question très importante pour notre ville et en particulier pour certains quartiers ou le taux de chômage des habitants est nettement au dessus de la moyenne.
Au conseil général, nous sollicitons les chefs d'entreprises, y compris asiatiques, à venir s'implanter dans le Val d'Oise. Ce sont, en plus des rentrées fiscales, des emplois a la clef.
Par ailleurs, plus particulièrement destinées aux jeunes, nous avons pris des initiatives originales comme la bourse EVA qui lève très concrètement les freins de retour a l'emploi pour les jeunes de 16 a 25 ans.
Pour les personnes au RSA, nous privilégions fortement le retour a l'emploi, meilleure façon de s’insérer dans notre société et d'y tenir sa place comme c'est le droit et le devoir de chacun.
Malgré tout, il y a encore énormément a faire. Une bonne synergie entre les politiques de la ville, du Conseil général et de l’État serait un facteur positif. Ce n'est malheureusement pas le cas pour le moment. Nôtre proposition de Maison des initiatives que nous allons préciser dans les semaines qui viennent vont dans ce sens. Espérons que le changement en mars prochain nous permettra de la mettre en place.


[...]
Tags : Philippe Métézeau Emploi
Ajouter un commentaire

11/12/2013
logo_blog_philippe_metezeau.pngRetour a l'emploi. Le dispositif APOLIT créé par le Conseil général et les PME, du discret mais du concret
Source

Un dispositif de retour à l'emploi, « APOLIT »,  est organisé par le Conseil général, un organisme d'aide au PME Agefos-PME, et  le FPSPP (Fond Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels).
Un premier bilan avait eu lieu il ya 18 mois, le second se faisait mardi à Cergy; j'ai participé à cette manifestation.
Nous avons eu  le plaisir, avec Georges Mothron d'accueillir plusieurs Argenteuillais qui exercent maintenant un emploi grâce à Apolit, dans divers secteurs, notamment la restauration, la vente, les service d'aide a domicile, l'entretien des espaces verts.
Du discret, mais du concret !

Voici des extraits de mon intervention d'ouverture.

.../...


[...]

La suite sur le blog de M. Philippe Métézeau ...


Tags : Philippe Métézeau Conseil Départemental Emploi
Ajouter un commentaire

05/12/2013
logo_vonews.pngChômage : Axel Poniatowski dénonce « la manipulation des statistiques » du gouvernement
Source

En réponse aux chiffres du chômage dévoilés la semaine dernière, le patron de l'UMP 95, Axel Poniatowski, entend tempérer l'enthousiasme du gouvernement en dévoilant d'autres chiffres moins flatteurs.
Dans son dernier billet sur les chiffres de l'emploi, le député Axel Poniatowski tempère l'enthousiasme suscité par le léger recul du chômage constaté. « Pris dans le piège de la promesse intenable de François Hollande d’inverser la courbe du chômage à la fin de l’année, le gouvernement entretient la confusion voire la manipulation des statistiques », accuse l'élu.
Et de se lancer dans une démonstration chiffrée, pour prouver que « l’annonce de 20 000 chômeurs en moins relève davantage de l’affichage savamment organisé que d’une baisse réelle du nombre de demandeurs d’emploi ». Le président de l'UMP du Val d'Oise précise ainsi que si le nombre de demandeur d'emploi a baissé, 50 000 personnes ont été radiées. Un chiffre « beaucoup moins avouable et peut être embarrassant », selon lui.
« Les emplois subventionnés ne font que masquer partiellement une situation du marché de l’emploi en France très dégradée »
L'élu tacle ensuite « la multiplication des emplois aidés ». Problème selon lui, leur coût pour un impact limité : « Ces emplois subventionnés qui coûtent une fortune au pays, ne font que masquer partiellement une situation du marché de l’emploi en France très dégradée ». Axel Poniatowski en veut pour preuve une baisse du chômage uniquement constatée chez les jeunes. « Toutes les autres catégories (B et C) voient les chiffres du chômage augmenter. Ainsi, les chômeurs de catégorie B (ayant exercé une activité courte durant le mois) ont augmenté de 3,7 % et ceux de catégorie C (ayant exercé une activité réduite sur plusieurs mois) ont augmenté de 4 %, soit une augmentation de 39.600 personnes pour ces deux catégories en octobre ». Et d'ajouter : « Ce sont, en réalité, 5,3 millions de Français qui connaissent des problèmes d’emploi ».
Enfin, le député maire de l'Isle-Adam précise que « depuis un an, ce sont 110 000 emplois marchands, c’est à dire du secteur privé, qui ont été détruits ». Et de conclure : « C’est également la faillite annoncée de 63 000 entreprises qui devrait supprimer 200 000 postes supplémentaires ».


[...]
Tags : Axel Poniatowski Points de vue Emploi
Ajouter un commentaire

03/11/2013
logo_leparisien.pngMobilisés en faveur de leur collègue
Source

Des caissières de Géant Casino à Argenteuil et des délégués CGT et FO se sont réunis, hier, devant le magasin pour protester contre le licenciement de Mohamed Barkati (en chemise blanche). « C’est à cause de mon engagement à la CGT », clame l’intéressé.
.../...


[...]
Emploi
Ajouter un commentaire | Voir le commentaire
01/11/2013
logo_leparisien.pngMenace de grève au géant Casino
Source

Demain matin, à partir de 10 heures, les clients du Géant Casino du centre commercial Côté Seine d’Argenteuil, risquent de rencontrer quelques perturbations dans leur magasin. En effet, la CGT appelle à une grève des caissières, à partir de 10 heures. « Il s’agit de soutenir le chef caissier, responsable syndical et menacé de licenciement », explique Salima, déléguée syndical.


Argenteuil : mouvement de grève chez Géant Casino par vonews


[...]
Emploi Commerces
Ajouter un commentaire | Voir les 3 commentaires

31/10/2013
logo_leparisien.pngSix cents salariés de la Sagem vont déménager à Eragny
Source

L’entreprise d’électronique militaire et aéronautique va regrouper 1 200 employés dans un techno-centre en 2015.
C’est confirmé. Sagem, l’un des leaders français dans l’électronique militaire et aéronautique, va implanter son technocentre à Eragny d’ici à 2015. Il s’agira d’un centre de recherche et de développement d’environ 1200 techniciens et ingénieurs. Les 600 salariés aujourd’hui basés à Argenteuil y seront regroupés.
.../...
Parmi les pistes étudiées : les zones d’activités du Plessis-Bouchard, de Frépillon, de Cergy et d’Achères (Yvelines). « On a tout fait pour que le projet reste dans le Val-d’Oise », confie-t-on au Ceevo. Finalement, c’est un terrain près de la gare RER de Neuville qui séduisait le plus la Sagem. Seulement, celui-ci devait accueillir les réserves du Louvre, avant que le projet ne capote. Le Ceevo a donc continué ses recherches avec l’entreprise.
Le projet a été reconsidéré et, au bout du compte, la Sagem a décidé d’arrêter un projet moins coûteux en développant son site existant d’Eragny. Elle rachète un bâtiment voisin appartenant à Siemens et un terrain intermédiaire. Une « satisfaction » pour la sénatrice-maire (PS), Dominique Gillot.
.../...


[...]

Sur le même sujet : Que va devenir le site d’Argenteuil ?


Zones Industrielles - Entreprises Emploi
Ajouter un commentaire | Voir le commentaire

28/10/2013
logo_blog_philippe_metezeau.pngChômage des jeunes. Bilan de M. Doucet
Source

Alors que le chômage des jeunes est important et augmente encore sensiblement dans notre département le mois dernier (4,2%), on pourrait penser que les collectivités font des efforts.
C'est vrai pour le Conseil général qui a par exemple institué le dispositif EVA qui accorde des bourses d'insertion professionnelle,aux jeunes de 16 a 25 ans.
Par contre, ce n'est pas la Mission locale Argenteuil-Bezons créée et présidée par M. Doucet qui va améliorer les choses. les Emplois Avenir jeunes dont elle est chargée étaient au 7/10/2013 de 72 réalisés sur un objectif de 319 pour décembre.
Depuis qu'il est "aux responsabilités", M. Doucet a supprimé la Mission intercommunale jeunesse (MIJ), il a supprimé la Maison de l'Emploi, il a supprimé la Maison de la création d'entreprise, il a supprimé le Bureau information jeunesse...
M. Doucet aime bien parler de ce qu'il a créé, mais il est beaucoup plus discret sur tous ces outils qui aidaient les jeunes dans leurs recherches d'emplois, de création d'activités ou de formations qualifiantes qu'il a supprimés. On voit le résultat ou plutôt l'insuffisance de résultats !
Nous avions pourtant montré le chemin avec toutes ces structures aujourd'hui supprimées, auxquelles il faut ajouter d'autres initiatives heureusement conservées : l’École de la deuxième Chance, et le PLIE.
Il est urgent de reprendre une politique cohérente pour l'emploi des jeunes d'Argenteuil !


[...]
Tags : Philippe Doucet Philippe Métézeau Nos Jeunes Emploi
Ajouter un commentaire | Voir les 7 commentaires

09/10/2013
logo_vonews.png7e édition du Salon de l’emploi et de la formation d’Argenteuil-Bezons
Source

Le jeudi 17 octobre, la salle Jean- Vilar à Argenteuil accueillera la 7e édition du Salon de l’emploi et de la formation d’Argenteuil-Bezons. L'occasion pour les chercheurs d'emploi de trouver conseils, conférences et opportunités.

Dès 9h30, le salon de l’emploi et de la formation d’Argenteuil-Bezons s'installera à Argenteuil le temps d'une journée. Une opportunité pour les chercheurs d'emploi ou de formation de se renseigner sur les différentes possibilités qui s'offrent à eux. L'événement leur permettra de trouver des conseils pour l’élaboration de CV et de lettre de motivation, ou d'assister à des conférences et rendez-vous individuels sur la création d’entreprise. Un salon varié qui regroupera tous les secteurs du territoire. Un stand Handi Emploi sera également mis à disposition pour les personnes en situation de handicap. Les organismes de formation et les entreprises seront donc présents pour fournir tous les renseignements nécessaires.


[...]
Emploi
Ajouter un commentaire

07/10/2013
logo_blog_services_publics_argenteuil_bezons.pngRetraites : la mobilisation se poursuit sur Argenteuil le Mercredi 9 Octobre
Source

Rassemblement à 18H00 devant la Sous Préfecture d'Argenteuil
puis interpellation du Député Philippe DOUCET

(voir ci après la lettre ouverte de la C.G.T. aux Députés)

Lettre ouverte du secrétaire général de la CGT aux parlementaires

Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Vous allez examiner à partir du 7 octobre le projet de loi portant réforme de notre système de retraite. Ce projet a été précédé, du 5 juillet au 26 août, par une consultation en bilatérales des acteurs sociaux.
Pour la CGT, la question de nos retraites, et plus largement de notre système de protection sociale, concerne l’ensemble des salariés et des citoyens, et doit donc faire l’objet d’un large débat de société. C’est pour cette raison que nous avons demandé à ce que la réforme des retraites fasse l’objet d’une négociation tripartite entre syndicats de salariés, organisations patronales et le gouvernement.
Dans un courrier du 26 août dernier, j’ai rappelé cette demande au premier Ministre, ainsi que les propositions de réforme et de financement portées par la CGT.
Cette demande n’a malheureusement pas été entendue et le projet de loi qui vous est soumis ne correspond ni aux attentes de la majorité des salariés, ni aux propositions de la CGT. La journée de mobilisation du 10 septembre, comme les multiples sondages d’opinion sont venus le rappeler : les salariés attendent une autre réforme des retraites. Les salaires et l’emploi sont au cœur des réponses à apporter.
Le projet qui vous est soumis est injuste et inéquitable.

  • Injuste car l’allongement de la durée de cotisation va pénaliser en particulier les jeunes et les femmes, et, en éloignant la perspective d’une retraite complète, viendra encore dégrader le montant des pensions.
  • Inéquitable car il fait peser l’ensemble des efforts de financement sur les salariés et les retraités. Les salariés voient leurs cotisations augmenter, les retraités leur pouvoir d’achat baisser une nouvelle fois du fait d’un report supplémentaire de 6 mois de la revalorisation annuelle des pensions. Le patronat, par contre, a obtenu une compensation immédiate et intégrale de l’augmentation des cotisations.

Cette réforme va donc encore une fois répondre aux injonctions du MEDEF au détriment des revendications des salariés et retraités. Elle tourne le dos aux objectifs de justice sociale.
Lors de la précédente réforme des retraites, en 2010, de nombreux parlementaires s’étaient mobilisés pour défendre le droit à la retraite à 60 ans et prouver qu’une autre réforme était possible. Nous attendons donc beaucoup du débat parlementaire.
Ainsi, nous vous rappelons ce que la CGT entend porter dans ce débat :

  • Rétablir l’âge d’ouverture des droits à 60 ans, avec une retraite d’au moins 75% du salaire d’activité pour la majorité des salariés et au moins égale au SMIC (que la CGT revendique à 1700 euros),
  • Tenir compte de la pénibilité par des mesures d’anticipation d’âge avant 60 ans,
  • Assurer l’égalité entre les femmes et les hommes,
  • Assurer une retraite de haut niveau pour le plus grand nombre et en particulier les plus jeunes d’entre nous.

Pour financer le rétablissement et l’extension des droits constitutifs d’une retraite satisfaisante pour toutes et tous, nous proposons une réforme du financement des retraites :

  • Revoir le calcul de la cotisation employeur de sorte de la moduler en fonction de la politique salariale et d’emploi et de la part des salaires dans la valeur ajoutée de l’entreprise,
  • Créer une contribution sociale sur les revenus financiers des entreprises, au même taux que les cotisations assises sur le travail. Cette mesure permettrait de dégager 20 à 30 milliards d’euros par an,
  • Assoir l’assiette des cotisations sociales sur l’ensemble des rémunérations (primes, intéressement, participation …).

Deux mesures complémentaires permettraient de rétablir l’équilibre budgétaire à l’horizon 2020 :

  • Revenir sur les 200 milliards d’euros d’aides publiques aux entreprises, notamment en supprimant les exonérations de cotisations sociales qui n’ont pas montré d’efficacité en matière d’incitation à l’emploi stable. Celles-ci s’élèvent aujourd’hui à près de 30 milliards d’euros par an,
  • Atteindre l’égalité salariale entre les femmes et les hommes, ce qui permet d’augmenter les ressources du système de 10 milliards d’euros aux horizons 2020.

Nous sommes à votre disposition pour toute rencontre qui serait l’occasion de vous exposer nos propositions.

Je vous prie d’agréer, Mesdames Messieurs les Parlementaires, mes salutations les meilleures.

Thierry Lepaon
Secrétaire général de la Cgt


[...]
Tags : Philippe Doucet Assemblée Nationale Emploi
Ajouter un commentaire | Voir le commentaire

18/09/2013
logo_leparisien.pngL’école qui offre des débouchés aux décrocheurs
Source

Michel Sapin a visité hier l’école de la deuxième chance d’Argenteuil. L’établissement affiche un taux de réussite au-dessus de la moyenne.
Argenteuil, hier. Michel Sapin (cravate bleue), ministre du Travail, accompagné notamment du maire (PS), Philippe Doucet (à gauche), et de Jean-Christophe Poulet, directeur des E2C Val-d’Oise (4e en partant de la gauche) a rencontré des jeunes décrocheurs. Ici, Anouar qui voudrait devenir éducateur sportif.
Chaque année, 800 élèves de moins de 16 ans désertent les bancs de l’école à Argenteuil. « Un chiffre qui reste stable mais à un niveau élevé », regrette Philippe Doucet, député-maire (PS) et président de l’agglomération Argenteuil-Bezons. Alors sur ce territoire, l’école de la deuxième chance (E2C), ouverte en mai 2009, a toute son importance.

Hier matin, le ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social, Michel Sapin, accompagné notamment du nouveau sous-préfet d’Argenteuil, Yves Rousset, s’est d’ailleurs rendu sur ce site où sont passés 1200 jeunes en cinq ans. Ici, le taux de sortie positive des stagiaires — comme ils sont appelés — est de 75%. « C’est supérieur à la moyenne nationale, qui est de 60%, et régionale, de 64% », précise Jean-Christophe Poulet, directeur des E2C Val-d’Oise, comprenant, outre celui d’Argenteuil, deux autres sites à Cergy et Sarcelles (et une antenne à Montigny-lès-Cormeilles). « C’est une école qui fonctionne bien », réagit le ministre, invité par Philippe Doucet.

.../...


[...]
Tags : Philippe Doucet Ecoles, Collèges et Lycées Municipales 2014 Emploi
Ajouter un commentaire | Voir les 4 commentaires
17/09/2013
logo_vonews.pngMichel Sapin garde le cap des 100 000 emplois d'avenir
Source

Le ministre du Travail, Michel Sapin, s’est rendu ce matin à Argenteuil sur le thème de l’emploi des jeunes. Pas d’annonce importante, mais l’occasion de découvrir les actions de la ville en matière de réinsertion professionnelle. Il n’a pas manqué de rappeler l’importance des emplois d’avenir. Le gouvernement espère toujours atteindre les 100 000 contrats à la fin de l’année.


Michel Sapin à Argenteuil par vonews95


[...]
Tags : Philippe Doucet Ecoles, Collèges et Lycées Municipales 2014 Emploi
Ajouter un commentaire | Voir le commentaire
logo_leparisien.pngMichel Sapin à Argenteuil
Source

Le ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social, Michel Sapin, sera à Argenteuil ce matin pour une visite sur le thème de l’emploi des jeunes. Il se rendra d’abord dansles locaux de l’entreprise Etna Industrie, où il assistera à la signature d’un contrat de génération, avant une visite de l’école de la deuxième chance. Le ministre participera également à une table ronde sur la « préparation à la mise à l’emploi ». A l’occasion de ce déplacement seront signés dix emplois d’avenir, en partenariat avec la RATP, et une convention cadre prévoyant quarante autres emplois d’avenir d’ici fin 2013.


[...]
Municipales 2014 Emploi
Ajouter un commentaire
16/09/2013
logo_vonews.pngMichel Sapin à Argenteuil : « un échange de bons procédés à visée médiatique » pour Mothron
Source

Alors que Michel Sapin, ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social, était en déplacement ce lundi matin à Argenteuil sur l'emploi des jeunes, Georges Mothron (UMP) y voit « un échange de bons procédés à visée médiatique ».

Georges Mothron monte au créneau. Ce lundi matin, le ministre socialiste du travail, Michel Sapin, rencontrait son homologue Philippe Doucet, député maire PS d'Argenteuil, pour une visite autour de l'emploi des jeunes. L'occasion pour le conseiller général UMP de critiquer la politique de la municipalité et de l’agglomération d'Argenteuil-Bezons. « Face à près de 1700 jeunes Argenteuillais au chômage, la ville et la Communauté d’agglomération Argenteuil-Bezons - qui portent la compétence de coordonner les actions d’insertion professionnelle - n’assument plus leurs responsabilités », estime-t-il. Résultat, selon lui, « une augmentation de plus de 8 % des jeunes Argenteuillais au chômage entre 2012 et 2 013 ».

S'il reconnaît être heureux « qu’un ministre se déplace pour visiter l’Ecole de la deuxième chance d’Argenteuil », dont il rappelle que la création a été impulsée en 2007, alors qu'il était encore maire, l'élu est plus inquiet sur les raisons de la visite du ministre. « J’ai peur que cette visite ne cache, en réalité, qu’un échange de bons procédés à visée médiatique », déclare Georges Mothron. Et de conclure : « Dans le chaos des résultats désastreux de la politique de l’emploi, Michel Sapin s’offre une belle récréation dans une ville de banlieue à forte symbolique. De son côté, Philippe Doucet, parfait sa couverture médiatique et tente, sous les feux de la rampe, de reprendre des couleurs sur le front de l’emploi des jeunes ».


[...]
Tags : Georges Mothron Ecoles, Collèges et Lycées Municipales 2014 Emploi
Ajouter un commentaire | Voir le commentaire
05/09/2013
logo_vonews.pngDeux ateliers pour les auto-entrepreneurs
Source

Afin de répondre aux questions que peuvent se poser les candidats à l’auto-entrepreneuriat ou les auto-entrepreneurs déjà en activité, la CCI du Val d'Oise proposera deux nouvelles réunions d'informations dans ses locaux les 18 septembre et 9 octobre prochains.
Des ateliers ouverts à une quinzaine de personnes au maximum, permettront aux participants de se professionnaliser. Les prochaines sessions se dérouleront dans les locaux de la CCI Val-d’Oise, 35, boulevard du Port, Cap Cergy Bâtiment C1, à Cergy.
Deux thématiques différentes seront abordées. La réunion du 18 septembre, organisée de 14h30 à 17h30, se penchera sur la thématiques « pour se développer », dédiée aux autoentrepreneurs déjà inscrits et déclarés. Le 9 octobre, de 14h30 à 17h30, les futurs autoentrepreneurs pourront participer à la session « pour se préparer ».
Informations et inscriptions au 0820 012 112 (0,12 € / minute) ou creation95@cci-paris-idf.fr.


[...]
Emploi
Ajouter un commentaire
04/09/2013
logo_blog_philippe_doucet.pngSocialiste, je suis favorable à la défiscalisation des heures supplémentaires
Source

« Mes concitoyens, que je rencontre fréquemment en cette rentrée, me parlent souvent du chômage. Ils me parlent au moins aussi souvent du pouvoir d’achat, de leur niveau de vie qui baisse, de leur sentiment, insupportable, de travailler dur, parfois de cumuler des emplois, sans parvenir à boucler les fins de mois. Un récent sondage de l’Institut CSA confirme ces multiples rencontres : 2 Français sur 3 considèrent que leur pouvoir d’achat a diminué au cours des 12 derniers mois.
Il ne faut pas se tromper de combat. Lutter contre le chômage ne passe pas nécessairement par la fiscalisation des heures supplémentaires. En période de stagnation économique, on l’a constaté, cela ne crée pas d’emploi.
Lutter contre le chômage, c’est permettre aux sans-emplois de suivre une formation qualifiante, c’est lutter pour le redressement productif, c’est développer la formation professionnelle qui évite aux salariés tout déclassement et sous-qualification. Lutter contre le chômage, c’est, par exemple ouvrir le dossier de la réorientation d’une partie des fonds publics alloués à la formation professionnelle – 31 milliards d’euros tout de même – vers la formation des demandeurs d’emplois. Lutter contre le chômage, c’est, autre exemple, orienter ces formations sur les secteurs économiques porteurs et les mettre en cohérence avec les besoins des entreprises pour combattre cette double pénurie, de salariés qualifiés d’un coté et d’emplois, de l’autre.
Augmenter le pouvoir d’achat des salariés, en particulier des plus modestes d’entre eux, c’est le sens du combat historique de la Gauche. C’est pourquoi je crois que c’est aujourd’hui le devoir de la majorité parlementaire de rouvrir le dossier de la défiscalisation des heures supplémentaires.
Le fait qu’elle figure, aux yeux de beaucoup, dans le triste héritage du quinquennat de N. Sarkozy ne doit pas nous empêcher d’être pragmatique. D’abord, en faire le fanion de l’action de l’ancien maire de Neuilly révèle une vision simpliste de la politique fiscale menée sous le précédent quinquennat, qui fait par exemple l’impasse sur le bouclier fiscal et l’important manque à gagner qu’il a représenté pour l’Etat.
Ensuite, cela traduit une confusion entre la fin et les moyens. La défiscalisation des heures supplémentaires lancées comme hochet pour tenter de faire gober des mesures profondément injustes, des cadeaux aux plus riches d’entre nous, n’a pas grand chose à voir avec une défiscalisation qui permet de répartir, dans la justice, l’effort des français pour le redressement.
Alors que la TVA augmentera en janvier 2014 pour financer le crédit d’impôt compétitivité-emploi de 20 milliards d’euros accordé aux entreprises, alors que le gouvernement a annoncé à l’université d’été du Medef que les efforts demandés aux entreprises dans le cadre de la réforme des retraites seraient compensés, les ménages ne peuvent pas être les laissés-pour-compte de la politique fiscale. Comme la réforme fiscale redistributive, engagement n°14 du programme présidentiel de François Hollande, la défiscalisation des heures supplémentaires constitue un moyen d’atteindre notre objectif de justice. Ça n’est pas parce que la première somnole encore dans les cartons de la haute administration de Bercy que nous ne pouvons pas réouvrir la discussion sur la seconde.
Dans un peu moins de quatre ans, les classes populaires et moyennes, celles-là même qui ont permis à François Hollande d’accéder à l’Elysée, ne nous jugerons pas sur notre faculté à nous mettre d’accord ou sur l’intensité de nos débats internes. Elles nous jugerons sur notre aptitude à défendre leurs intérêts. Elle nous jugerons sur notre capacité à leur réouvrir les portes de l’avenir.  Qui peut sérieusement nier que le pouvoir d’achat des classes populaires et moyennes est une des clés de ces portes ? Alors, au travail, avec pragmatisme. »


[...]
Tags : Philippe Doucet Impôts, finances et fonction publique Emploi
Ajouter un commentaire
28/08/2013
logo_vonews.pngNouvelle hausse du chômage dans le Val d’Oise en juillet
Source

Le chômage continue de progresser dans le Val d’Oise. Fin juillet 2013, 89 920 demandeurs d’emploi étaient inscrits à Pole Emploi, toutes catégories confondues. Cela représente une augmentation de 1,6% par rapport au mois précédent.

Pas de baisse du chômage dans le Val d’Oise pour le mois de juillet. Le nombre de demandeurs d’emploi a progressé de 1,6% en un mois. 89 920 chômeurs étaient inscrits au Pôle emploi fin juillet 2013, soit 1420 de plus que le mois précédent. Cela porte l’augmentation à 8,9% sur un an, soit 7350 chômeurs de plus. Parmi les catégories les plus touchées par cette augmentation : les moins de 25 ans, avec 12 910 demandeurs d’emplois, soit une augmentation de 2,5%.


[...]

et aussi, sur le même sujet :

L’UMP 95 a réagi, après la publication des chiffres du chômage du mois de juillet. Pour sa porte-parole, Stéphanie Von Euw, « les chiffres du chômage dans le Val d’Oise viennent démentir cruellement les « prédictions » de François Hollande. » Pour le mois de juillet, le nombre de demandeurs d’emploi a grimpé de 1,6% dans le département.

La nouvelle hausse du chômage au mois de juillet dans le Val d’Oise (+1,6%) fait réagir l’UMP 95. Sa porte-parole, Stéphanie Von Euw, évoque un « cruel désaveu de François Hollande » : «  Les chiffres du chômage dans le Val d’Oise viennent démentir cruellement les « prédictions » de François Hollande qui invariablement veut faire prendre aux Français les vessies pour des lanternes en proclamant que la reprise est là et que la courbe du chômage va s’inverser. »

Elle dénonce également une manipulation des chiffres : « Le Gouvernement tente d’utiliser toutes les marges de manœuvres possibles en modifiant les règles du thermomètre pour nous faire croire à un miracle statistique en fin d’année, faisant d’un chômeur à temps partiel un travailleur à temps partiel. » Mais pour la porte-parole, « la France ne pourra commencer à recréer de vrais emplois productifs que si les conditions de la croissance sont réunies. »

Source : http://www.vonews.fr/article_22258-chiffres-du-ch%f4mage-dans-le-val-d-oise-%3a-un-cruel-desaveu-de-francois-hollande-pour-l-ump-95


Tags : François Hollande Stéphanie Von Euw Informations générales Emploi
Ajouter un commentaire

« Précédent 1 2 Suivant »